Prendre soin de son moral

Il est assez habituel de se sentir anxieux, voire même déprimé au cours d’une BPCO. Il ne faut donc surtout pas hésiter à se faire aider par un psychiatre ou un psychologue, et au minimum en parler à son ou ses médecin(s) habituel(s). Dans certains cas, un stage de réhabilitation respiratoire peut avoir des effets positifs, non ­seulement sur le physique, mais aussi sur le mental.